L'éducation n'est pas une priorité de la droite

Publié le par PRG 78

L'annonce, par le gouvernement, d'une nouvelle suppression de 5.000 postes d'enseignants, touchant en priorité l’académie de Versailles (199 postes supprimés dans les Yvelines) est la démonstration d'une double insuffisance : insuffisance à doter l'Etat des moyens nécessaires à un exercice efficace de ses missions essentielles, insuffisance à mesurer l'importance de l'éducation nationale dans l'indispensable reconstitution du lien social.
 
L'heure n'est sûrement pas, en effet, à la diminution des moyens de la formation, spécialement dans les académies qui accueillent des publics défavorisés, mais bien au contraire à la relance d'un projet éducatif mobilisateur, capable d'assurer à toute la jeunesse de France des perspectives égales et encourageantes d'insertion professionnelle et de valorisation culturelle.
 
Le redéploiement des moyens eût été compris. La réduction des effectifs ne peut être acceptée.

Publié dans Communiqués

Commenter cet article