Banlieue: le PRG demande de déboquer "100 mds d'euros sur 5 ans"

Publié le par PRG 78

PARIS, 29 oct 2006 (AFP) 
 
Le parti radical de gauche (PRG) a estimé dimanche qu'il faudrait consacrer "100 milliards d'euros sur cinq ans" à "un grand programme d'intégration républicaine nécessaire à la reconstitution du lien social" dans les banlieues.
 
Dans un communiqué, le PRG, qui juge "révoltant" l'incendie volontaire d'un bus à Marseille au cours duquel une jeune femme a été grièvement brûlée, considère que "surveiller et punir" ne "sont pas à elles seules les réponses qui mettront la France à l'abri des flambées de violence qui l'assaillent".
 
"Révoltants, les incendies de bus ou d'écoles maternelles sont aussi les témoignages d'une brisure sociale à l'ampleur désormais tragique, appelant une véritable mobilisation républicaine", ajoute le porte-parole du PRG, Bernard Castagnède.

 
Pour le PRG, "le temps n'est plus à l'instillation de quelques améliorations dans les moyens", car "la République est en danger". Il préconise donc de consacrer "100 milliards d'euros sur cinq ans (...) pour financer par l'impôt le grand programme d'intégration républicaine nécessaire à la reconstitution du lien social".

Publié dans Dans les médias

Commenter cet article