Sans papiers lycéens : le Parti Radical de Gauche interpelle Jean-Paul HUCHON,

Publié le par PRG 78

Eddie AIT, Conseiller Régional d’Ile-de-France (PRG), a interpellé Jean-Paul HUCHON sur l’intervention régionale en faveur des jeunes scolarisés sans papiers dans les lycées franciliens (question d’actualité posée en séance plénière du Conseil Régional).
 
En Ile-de-France en général et dans les Yvelines en particulier, plusieurs centaines d’enfants, d’adolescents et de jeunes majeurs scolarisés sont sans papiers. Ils vivent chaque jour avec la menace d’une interpellation - y compris au sein même de leur école, de leur collège, de leur lycée -, d’un enfermement en centre de rétention, d’une reconduite à la frontière et avec la crainte de retomber dans la clandestinité. De nombreux lycéens franciliens sont concernés. Dans le silence et la souffrance, ils craignent l’expulsion. Il ne peut y avoir de « sous citoyen » au sein de l’école laïque et républicaine.
 
Eddie AIT a évoqué la situation du jeune Yvelinois, Gaël, scolarisé, au Lycée Jean-Baptiste POQUELIN à Saint-Germain-en-Laye. 
 
Pour lutter contre une telle situation de détresse et de précarité, des enseignants, des parents d’élèves, des élèves, des élus et des citoyens se mobilisent. En Ile-de-France, de nombreux Maires et élus municipaux apportent quotidiennement leur soutien aux sans papiers à travers des parrainages républicains. Ils s’engagent ainsi à soutenir des familles menacées d’expulsion. Les parrainages sont un moyen simple de rappeler notre attachement aux droits de l’homme, notre opposition à une politique répressive en matière d’immigration et notre volonté de faire de l’Ile-de-France une région plus humaine et plus forte. Après les évènements tragiques de novembre 2005, les ambitions affichées des pouvoirs publics en matière de lutte contre les discriminations et à quelques jours de la fin de l’année scolaire, nous avons la responsabilité de réaffirmer les valeurs d’égalité et de fraternité qui caractérisent notre République et de rejeter, avec force et vigueur, toutes les formes de stigmatisation des étrangers et des enfants de sans papiers.  
 
Le Groupe PRG a demandé au Président HUCHON comment l’institution régionale – ayant la compétence des lycées – peut répondre à la situation d’urgence rencontrée par les jeunes scolarisés sans papiers dans les lycées franciliens.
 
Le Président HUCHON, dans sa réponse au Conseiller Régional PRG, a déclaré : «  C’est à chacun de nous qu’il appartient d’assumer dans les formes qui lui semblent les plus adaptées, un devoir de solidarité à l’égard de ces enfants, de ces familles qui ont fait le choix de l’intégration, de l’école de la République et qui, demain, seront peut être poursuivis. A tire personnel, j’assumerai totalement ce devoir au nom de ma conception des droits de l’homme et de la République. »

Publié dans Communiqués

Commenter cet article