A propos du schéma départemental des gens du voyage

Publié le par PRG 78

Le PRG 78 partage les inquiétudes des nomades et demande une application immédiate du nouveau schéma départemental !
 
Alors que Préfet des Yvelines a présenté le nouveau Schéma départemental des gens du voyage, le PRG 78 appelle à une mise en œuvre concertée de la loi du 5 juillet 2000 (modifiée par les lois du 18.03.2003 et du 13.08.2004) relative à l’accueil et à l’habitat des gens du voyage.
 
Eddie AIT, Président du PRG 78, Conseiller Régional d’Ile-de-France, rappelle que l’objectif de cette loi est d’établir un équilibre satisfaisant entre, d’une part, la liberté d’aller et venir et l’aspiration des gens du voyage à pouvoir stationner dans des conditions décentes et, d’autre part, le souci des élus locaux d’éviter des installations illicites sources de difficultés de coexistence avec leurs administrés. 
 
Craignant, à la lecture des déclarations récentes de certains élus locaux, que de nouveaux retards dans la mise en œuvre de la loi du 5 juillet 2000 précarisent encore plus la vie des gens du voyage, le PRG demande que des garanties fermes quant à la mise en œuvre effective et rapide du futur schéma départemental d’accueil des gens du voyage soient données aux nomades et rappellent que les Préfets peuvent se substituer aux communes n’ayant pas réalisé les équipements nécessaires et ayant nié sciemment leur devoir de justice sociale et de solidarité. 
 
Eddie AIT précise : « Il faut une reconnaissance réelle du mode de vie des nomades. Certains élus locaux, notamment les Maires de Poissy, Maison Laffitte et Triel, semblent, pour une question d’image, de standing, ne pas vouloir prendre en compte les besoins des nomades. C’est regrettable ! Le droit à une vie familiale nomade présuppose la disposition d’un logement décent. Le Conseil Constitutionnel confirme d’ailleurs que l’habitat caravane s’inscrit dans la diversité de l’habitat reconnue par la loi du 21 janvier 1995. »

Publié dans Communiqués

Commenter cet article