Eglises, immigration : être et ne pas être républicain. 20/04/2006

Publié le par PRG 78

Sans doute échaudé par le sort réservé au CPE, Nicolas Sarkozy, prenant les devants, annonce qu'il accueillera les utiles amendements qui seront apportés à son projet de loi sur l'immigration. L'attitude est républicaine, la loi étant en effet l'œuvre des parlementaires.

Moins républicaine est la procédure par laquelle le Ministre informe les citoyens de ses intentions, qui est celle d'un courrier adressé aux responsables de différentes églises françaises, précédemment associées aux travaux de préparation du projet de loi.

Les églises peuvent avoir, sur la question de l'immigration, des vues plus généreuses que celles du Ministre de l'Intérieur. Il reste que celui-ci devrait garder à l'esprit le principe de séparation des églises et de l'Etat. En France, la préparation de la loi républicaine ne saurait être l'affaire d'une quelconque église.

Le Parti Radical de Gauche appelle le Ministre de l'Intérieur à une lecture attentive de l'article 1 de la Constitution, selon lequel La France est une République laïque.

Publié dans Laïcité

Commenter cet article